L’ensemble Eolus

Derrière ce vocable en référence au dieu “souffleur” se regroupent des instrumentistes vents, spécialistes des instruments anciens des XVIIe et XVIIIe siècles.

Passionnés par le répertoire baroque et nourris dans leur pratique par un patient travail de recherche, tant musicologique qu’organologique, ils utilisent leurs instruments sous leur forme la plus historique possible et avec un mode de jeu laissant peu de place aux compromis actuels.

Cela se traduit, pour les cuivres, à utiliser des cors et trompettes naturels non altérés par l’utilisation de systèmes de trous de corrections (modernes) ou du bouchage du pavillon avec la main (post 1750) et avec les embouchures de forme et de gabarit adéquat.

En ce qui concerne les bois, à utiliser les doigtés issus des tablatures des traités d’époque, sur des copies fidèles d’instruments à doigtés non modifiés et avec des anches grattées de la manière la plus authentique possible.

Sur le plan musical, une grande attention est portée à la recherche d’une certaine vocalité seule à même d’exprimer la rhétorique de cette musique, dans un tempérament inégal induit par l’intonation des cuivres naturels et des doigtés courts mais aussi avec les dynamiques d’une musique destinée à être jouée tant en plein air qu’à la chambre.

Ces options se traduisent par un son très typé, tantôt noble ou tendre, parfois rustique et coloré qui restitue en tout cas l’atmosphère des ensembles à vent de l’époque baroque.

Jean-François Madeuf, 2016

Les musiciens

  • Jean-François MADEUF & Pierre-Yves MADEUF, trompette & cor naturels
  • Elsa FRANK & Johanne MAITRE, hautbois & hautbois d’amour baroque
  • Jérémie PAPASERGIO, basson baroque & serpent
  • Elisabeth GEIGER, clavecin